content top

Recherche mot : hommes

Nous autres sans-patrie, nous sommes trop multiples et trop mêlés de race et d'origine, pour faire partie des "hommes modernes".

  

Le fin mot de la société idéale de Godwin? Des hommes saturés de bonheur au spectacle de celui de leurs semblables...

  

Les hommes asservissent leurs semblables mais, écrit Montaigne, et qui pourrait lui donner tort ?, aucun animal n'en asservit un autre ! L'homme et un animal qui fait des esclaves - autrement dit moralement, les animaux surpassent les humains.

  

L'athéisme est la condition de possibilité de l'hédonisme : l'existence de Dieu est incompatible avec la liberté des hommes.

  

L'athéisme est la condition de possibilité de l'hédonisme : l'existence de Dieu est incompatible avec la liberté des hommes.

  

Autrement dit : la vie sexuelle indexée sur les principes de la morale dominante produit massivement des femmes frigides, des hommes sexuellement asthéniques, des peuples angoissés et anxieux.

  

Nous ne manquons pas de voie d’accès à l’éternelle monstruosité des hommes.

  

Nous ne manquons pas de voie d’accès à l’éternelle monstruosité des hommes.

  

A défaut d'une Cité des hommes digne de ce nom, on invente une Cité de Dieu dans la profusion des promesses de bonheur et de félicité éternels. La faillite du politique fait le lit du religieux.

  

Les femmes sont beaucoup plus intelligentes que les hommes et c'est dommage de les appeler le "sexe faible". Le terme "sexe fort" ou "égal" irait mieux. Respect à Olympe de Gouges ou à Théroigne de Méricourt, car elles ont su comprendre comment la Révolution aurait dû marcher.

  

Tout le problème des femmes selon Freud vient du fait qu'elles ne sont pas des hommes...

  

Dans une belle image, Hegel donne la formule des grands hommes : "Leur but atteint, ils sont tombés comme des douilles vides."

  

Dans une belle image, Hegel donne la formule des grands hommes : "Leur but atteint, ils sont tombés comme des douilles vides."

  

Puisque Dieu donne aux hommes la possibilité de vivre dans le plaisir, qu’est-ce qui justifie qu’on y renonce ? Quelle étrange perversion ? Sinon une singulière haine de soi, une pulsion de mort retournée contre sa propre personne...

  

Pourquoi faut-il que les hommes soient si peu conscients du fait que, dans quelques secondes ou dans quelques dizaines d'années, ce qui est identique en regard de l'éternité, ils sont tous condamnés à mort et qu'ils devraient vivre en conséquence ?

  
content top