content top

Recherche mot : hais

Parler d'honneur aujourd'hui passe pour signe de mauvais goût, d'archaïsme - épithète infamante, car il faut être moderne, c'est-à-dire ne rien tant chérir que la fourberie.

  

Les hommes ne haïssent celui qu'ils appellent avare que parce qu'il n'y a rien à gagner avec lui.

  

Je couchais sous une fenêtre pour avoir le dernier bonsoir de la lune, et pour avoir le premier salut du soleil.

  

Si je la haïssais, je ne la fuirais pas.

  

Familles je vous hais ! Foyers clos, portes refermées, possessions jalouses du bonheur.

  

Je trouve la guerre haïssable mais bien plus ceux qui la chantent sans la faire.

  

Je ne t'aime pas... je t'adore... Et même je te hais un peu.

  

Je hais les coeurs pusillanimes qui, pour trop prévoir n'osent rien entreprendre.

  

Le moi est haïssable. Le mois double est agréable.

  

Les voleurs sont certes haïssables, mais leur intelligence peut surpasser celle de l'homme de bien.

  

Peu importe la chose que nous haïssons, pourvu que nous haïssions quelque chose.

  

La plupart des hommes, arrivés à un certain âge, craignent et haïssent la vieillesse. C'est pourquoi la plupart vieillissent mal et meurent avant le temps.

  

Je hais la prudence, elle ne vous amène à rien.

  

Je haïs les livres ; ils n'apprennent qu'à parler de ce qu'on ne sait pas.

  

Si les genoux se pliaient dans l'autre sens, à quoi ressembleraient les chaises ?

  
content top