content top

Recherche mot : guere

Le moderne appelle « changement » le fait de cheminer plus rapidement sur le même chemin et dans la même direction. Le monde, au cours des trois cents dernières années, n'a guère changé que dans ce sens. La simple proposition d'un véritable changement scandalise et atterre le moderne.

  

La pensée sarkozyenne ne mériterait guère le détour tant elle est superficielle et mensongère. Mais elle nous mène au chaos. Qu'il lui ait fallu récupérer un concept d'un philosophe de gauche est le signe de la nécessité de trouver une enveloppe humaine à une politique de civilisation visant en vérité à la déshumanisation.

  

Cet enchaînement de sottises et d'atrocités qu'on appelle histoire ne mérite guère l'attention des hommes sensés.

  

Un lion ne se soucie guère de ce que pensent les moutons.

  

On ne trouve guère un grand esprit qui n'ait un grain de folie.

  

Le golf, ce n'est guère autre chose qu'une façon coûteuse de se promener.

  

On n'est guère malheureux par réflexion.

  

Les hommes naissent innocents, mais ça ne durent guère.

  

A la mémoire de Jules Berry, qui pourtant n'en avait guère.

  

On ne trouve guère d'ingrats tant qu'on est en état de faire du bien.

  

Ceux qui font de leurs vêtements l'essentiel de leur personnalité finissent en général par ne valoir guère mieux qu'eux.

  

On peut guérir d'un coup d'épée, mais guère d'un coup de langue.

  

Un triomphe ne sied guère qu'aux morts. Vivant, il se trouve toujours quelqu'un pour nous reprocher nos faiblesses.

  

La violence qu'on se fait pour demeurer fidèle à ce qu'on aime ne vaut guère mieux qu'une infidélité.

  

La raison est femme : on l'entend beaucoup, mais on ne l'écoute guère.

  
content top