content top

Recherche mot : gestes

Il appartient à chacun d’agir à son échelle, dans les petits gestes du quotidien, à faire sa part comme le colibri.

  

Il y a dans les gestes lents, dignes, mesurés du fumeur de cigare une cérémonie qui permet de retrouver des rythmes oubliés et de rétablir une communication avec soi-même.

  

L'être qui aime meuble toujours l'attente de l'être aimé en multipliant à son intention les gestes qui seront pour lui graines de joie.

  

Il faut à l'amitié la simplicité des gestes autant que la spontanéité des confidences.

  

Aimer n'est pas recevoir comme autant d'hommages la présence de l'autre, le son de sa voix, la douceur de ses gestes, mais lui donner la meilleure part de soi.

  

La pudeur qu'on prête aux femmes pimente la moindre liberté de leurs gestes.

  

Les gestes et les paroles ne peuvent pas former la substance d'un film comme ils forment la substance d'une pièce de théâtre.

  

L'amour, n'est-il donc qu'une idée, qu'un rêve irréalisable ? Une recherche désespérée de la perfection ? Ne peut-il pas se traduire par des gestes imparfaits, préparer un repas, aller travailler, sans pour autant perdre sa splendeur ?

  

Comment dire à une femme de ne pas vous aimer alors que vos gestes vous trahissent ?

  

Tous les gestes engagent ; surtout les gestes généreux.

  

Auprès des femmes, les paroles doivent être plus respectueuses à mesure que les gestes le sont moins.

  

Un éclat de rire sinistre accompagne alors chacun de vos gestes.

  

Il est facile de chercher les preuves d'amour dans les sentiments de l'autre mais plus douloureux de le faire dans les gestes accomplis.

  

Le divin de l'homme se voit dans les yeux, les gestes, le corps.

  

Certains gestes irréparables s'accomplissent avec une facilité dont on ne manquerait pas de s'effrayer si on s'arrêtait à y penser.

  
content top