content top

Recherche mot : foi

Quiconque n’a pas été initié une fois dans sa vie, enfant, à la magie stellaire est condamné à ne savoir du ciel que ce que les livres en disent – c’est comme connaître le miel sans jamais y goûter, juste par le ouï-dire d’un traité d’apiculture.

  

Le chacal hanta ses nuits, longtemps il l’empêcha de dormir plus d'une fois, il le voyait souvent, dans ses rêves, lui interdisant l'accès au Paradis.

  

Ce qui sépare le chemin de ses fossés, ce qui distingue le Capitole de la roche Tarpéienne, ce qui creuse la différence entre le prix Nobel et l'échafaud, parfois, souvent, a l'épaisseur d'un papier japon.

  

Le ridicule ne tue pas les morts, sinon les cimetières regorgeraient de cadavres deux fois trépassés.

  

Plutôt la foi qui apaise que la raison qui soucie. Même au prix d'un perpétuel infantilisme mental.

  

Une trêve pourrait être signée entre l'EI et la France pour que son armée dormante [pas des terroristes une fois encore, des soldats] sur notre territoire pose les armes. [la France] préfère dire qu'on agit contre le terrorisme alors qu'on le crée ainsi car il n'existait pas avant qu'on le fasse naître de la sorte.

  

Le drame de Rouen ne rendra pas intelligents les stupides, lucides les aveugles, déniaisés les niais ; il rendra plus stupides les stupides, plus aveugles les aveugles, plus niais les niais. Le propre des idéologues c’est que rien ne les ramène à la raison puisqu’ils sont déraisonnables et de mauvaise foi.

  

Le meilleur conseil qui m'a été donné était que je devais être 10 fois plus intelligent, plus courageux et plus poli pour être égal. Donc c'est ce que j'ai fait.

  

Pourquoi on est contrôlé par la police 17 fois ? Mais parce que la plupart des trafiquants sont noirs et arabes; c'est comme ça, c'est un fait.

  

Une fois en poste, ils ne tardent pas à vérifier ce que l'on a pas cessé de leur enseigner, à savoir que l'on doit éviter autant que possible l'esprit critique et les opinions solitaires.

  

La foi en l’école est tout ce qui nous reste de la pensée des Lumières et de son idéal d’émancipation par le savoir. A ceci près qu’on a gardé la foi mais qu’on a évacué le savoir.

  

S'il y a quelque chose que dieu hait, c'est les insoumis et ceux qui savent ; il n'aime que les dociles et les ignorants. C'est la condition première et sublime de la foi. [...] Je ne comprends pas donc je crois.

  

A la foi des islamistes, nous n'opposons que notre scepticisme; à leur ferveur, notre sens de la mesure. Nous n'aimons plus que l'eau tiède. L'Occident est un tepidarium.

  

Le blasphème ne peut être que le fait du croyant. L'athée, l'agnostique, le sectateur d'un autre credo ne blasphème pas, il exerce son esprit critique et analytique. La foi de l'autre n'est qu'une opinion, une représentation du monde qu'il peut juger et récuser librement. Là sont la liberté d'opinion et son corrélat, la liberté d'expression auxquellles nous tenons essentiellement.

  

Dans la vision laïque du monde, et je conçois qu'il y en ait d'autres, l'homme n'est pas réductible à sa spiritualité. Je peux m'en prendre à des fois, à des convictions, sans m'en prendre à la dignité de l'homme.

  
content top