content top

Recherche mot : faveurs

Les hommes politiques mesurent leur pouvoir au nombre des faveurs qu'on vient leur demander.

  

Ceux qui de particuliers deviennent princes seulement par les faveurs de la fortune ont peu de peine à réussir, mais infiniment à se maintenir.

  

Les femmes s'attachent aux hommes par les faveurs qu'elles leur accordent : les hommes guérissent par ces mêmes faveurs.

  

Les plus grandes faveurs d'une femme ne peuvent pas payer le plus petit abaissement d'un homme.

  

A tout niveau, partout dans le monde, ceux qui se disent puissants consacrent un temps considérable à tenter de faire croire qu'ils ont de l'influence sur les nominations afin d'attirer sur eux attentions, faveurs, considérations d'autres puissants.

  

Jusqu'au jour où les maris pourront, eux aussi, gagner les faveurs du juge en croisant haut les jambes, pas d'égalité des sexes !

  

Tels sont les quatre âges de l'amour : il naît dans les bras du dédain, il croît sous la protection du désir, il s'entretient avec les faveurs et meurt empoisonné par la jalousie.

  

Nous n'avons ni privilège sur terre, ni droits, ni plaisirs, ni libertés, qui ne soient rares faveurs sur lesquelles on ne peut pas compter.

  

La fortune est comme les femmes : elle prodigue ses faveurs à la jeunesse et méprise les cheveux blancs.

  

Le comble des faveurs attire le mépris d'un homme, au lieu de sa reconnaissance.

  

Ce que l'on aime surtout, ce sont les faveurs auxquelles on n'a pas droit.

  

On est prisonnier des faveurs qui nous sont faites.

  
content top