content top

Recherche mot : eteint

Le feu n'éteint pas le feu.

  

L'aristocratie a trois âges successifs : l'âge des supériorités, l'âge des privilèges et l'âge des vanités. Sortie du premier, elle dégénère dans le second et s'éteint dans le dernier.

  

Le temps fait oublier les douleurs, éteint les vengeances, apaise la colère et étouffe la haine ; alors le passé est comme s'il n'eût jamais existé.

  

Avec le temps, la passion des grands voyages s'éteint, à moins qu'on n'ait voyagé assez longtemps pour devenir étranger à sa patrie.

  

Le coeur a des tisons que la raison n'éteint pas.

  

Nos instincts, ceux qu'en nous-mêmes nous condamnons, ne sont vaincus que le jour où nous les avons épuisés par la satisfaction car à travers eux s'éteint aussi graduellement la cause qui les a fait naître.

  

Le soleil c'est comme la mort, on ne peut le narguer trop longtemps, ça éteint les yeux.

  

Le feu qui semble éteint souvent dort sous la cendre.

  

Expliquer une allusion culturelle, c'est comme pisser sur un ver luisant : ça l'éteint.

  

La sensualité s'éteint à quatre-vingts ans.

  

L'absence est à l'amour, ce qu'est au feu le vent ; il éteint le petit, il allume le grand.

  

Il éteint le petit, il allume le grand.

  

Les femmes pardonnent tout... sinon la race humaine serait éteinte depuis longtemps.

  

Une bonne parole éteint mieux qu'un seau d'eau.

  

Notre ombre n'éteint pas le feu.

  
content top