content top

Recherche mot : ete

Il existe une période où nombres des idées communes que vous teniez de vos parents, de votre milieu, de votre époque s'effritent et laissent place à un désert angoissant. N'arrêtez pas pour autant de faire votre trajet philosophique. Au contraire. C'est en continuant que vous dépasserez cet état d'inquiétude.

  

Certes, la vérité de la vie psychique est biologique, Freud a passé sa vie à le dire, mais à quoi bon une vérité morne et triste, qui n'ouvre aucune perspective de conquête, qui n'autorise aucune réalisation de son rêve de célébrité universelle, qui empêche l'épiphanie de son destin, puisque la fiction ouvre de bien plus intéressantes potentialités ? Freud va donc tourner le dos aux paillasses des laboratoires : la gloire viendra d'un divan.

  

La liberté est un grand luxe, vous savez. Moins vous possédez et moins vous l'êtes... possédé !

  

Mettre à mal la langue française, mépriser le vocabulaire, entretenir la haine du style, célébrer les fossoyeurs de l'écriture laisse la voie libre aux individus qui aspirent à la domination des autres en utilisant le langage et la séduction littéraire.

  

La cuisine a cessé d'être exclusivement une affaire de bourgeois qui se nourrit pour devenir une esthétique à part entière, un prétexte pour expérimenter le goût dans la jubilation, une occasion hédoniste. Elles ne sont pas si fréquentes qu'on ait le loisir et la mauvaise grâce de les bouder.

  

L'époque croule sous les informations vénérées comme la parole autorisée de nouveaux oracles et l'abondance se fait au détriment de la qualité et de la véracité : jamais autant de fausses informations n'ont été célébrées comme autant de vérités révélées.

  

Le poète habite le mythe; le scientifique habite le monde; et le monde n'est pas un mythe - même si le mythe peut générer un monde.

  

Psalmodier, réciter, répéter n'est pas penser. Prier non plus. Loin de là.

  

Les grands fonds sous-marins conservent leur mystère et l'homme qui a marché sur la lune est plus ignorant de la faune et de la flore des abysses que la planète la plus proche de celle sur laquelle il vit.

  

Avec le triomphe de la technique, l'homo artifex (l'homme artifice) va détrôner définitivement l'homo sapiens (l'homme penseur). L'esclavage touchait jadis le corps, il s'apprête aujourd'hui à emporter les âmes.

  

La mesure permet d’éviter la satiété qui engendre le dégoût. Trop avoir, tout avoir ne permet pas une satisfaction simple ni sereine.

  

Etre libre, c'est obéir à la nécessité que nous enseigne la roue de l'éternel retour des choses.

  

La certitude d’être un destin implique d’être pour l’éternité.

  

Qui peut avoir assez de liberté, d'esprit critique, d'intelligence rebelle et libertaire, pour s'affranchir de journaux qu'il croit libres, de journalistes qu'il estime honnêtes, d'éditorialistes qu'il suppose sincères, lorsqu'il s'agit de se faire un avis ?

  

Pourquoi faut-il que les hommes soient si peu conscients du fait que, dans quelques secondes ou dans quelques dizaines d'années, ce qui est identique en regard de l'éternité, ils sont tous condamnés à mort et qu'ils devraient vivre en conséquence ?

  
content top