content top

Recherche mot : eprouve

Celui qui ne doute pas de la valeur de sa cause n'éprouve pas le besoin que sa cause l'emporte. La valeur de sa cause constitue sa victoire.

  

Dans une relation fort-faible, seul le membre faible de la pair a besoin de craindre de susciter l'envie de son partenaire ; le fort n'éprouve pas en effet de crainte analogue, car il sait que le faible est sans pouvoir pour agir de manière aussi destructrice à son égard.

  

C’est une étrange fatalité que nous devions éprouver tant de peur et de doute pour une si petite chose... une si petite chose...

  

Qui éprouve voit que rien d'autre qu'aimer n'a d'importance en ce monde.

  

Aussi longtemps que vous ressentirez ce qui est bon ou mauvais dans vos amis, vous provoquerez une faille par laquelle peut entrer la méchanceté dans votre cour. Eprouver, entrer en compétition, critiquer les autres, vous affaiblit et vous abat.

  

Aussi longtemps que vous ressentirez ce qui est bon ou mauvais dans vos amis, vous provoquerez une faille par laquelle peut entrer la méchanceté dans votre cour. Eprouver, entrer en compétition, critiquer les autres, vous affaiblit et vous abat.

  

Peut-être faut-il perdre la foi pour éprouver un sentiment religieux.

  

Pour acquérir le sens de l'argent, il n'est pas nécessaire de connaître les biens qu'il procure, il faut avoir éprouvé le mal qu'il donne à se laisser gagner.

  

C'est drôle comme les gens qui se croient instruits éprouvent le besoin de faire chier le monde.

  

Malheur à celui qui ne peut être seul un jour de sa vie sans éprouver le tourment de l'ennui, et qui préfère, s'il le faut, converser avec des sots plutôt qu'avec lui-même !

  

Je comprends qu'on déserte une cause pour savoir ce qu'on éprouvera à en servir une autre.

  

La honte que cause l'amour est comme sa douleur : on ne l'éprouve qu'une fois. On peut encore la feindre après ; mais on ne la sent plus. Cependant le plaisir reste, et c'est bien quelque chose.

  

Celui qui me flatte est mon ennemi, celui qui me réprouve m'enseigne.

  

Si Dieu, quand il forma l'homme, avait éprouvé que la femme fût mal, il ne l'eût point donnée à l'homme pour compagne.

  

Lorsque ma femme me fait un cadeau, j'éprouve deux surprises : d'abord le cadeau et ensuite de le payer.

  
content top