content top

Recherche mot : emploie

L'oppresseur dispose d'une rhétorique justificative par laquelle il cache sous une fausse représentation ses buts véritables et les méthodes qu'il emploie pour les atteindre.

  

L'art de l'écrivain consiste surtout à nous faire oublier qu'il emploie des mots.

  

Ceux qui emploient mal leur temps sont les premiers à se plaindre de sa brièveté.

  

Les passions de l'homme ne sont que des moyens que la nature emploie pour parvenir à ses desseins.

  

Ce ne sont point les hommes qui mènent la révolution, c'est la révolution qui emploie les hommes.

  

Les révolutions emploient presque autant d'années à se terminer qu'à se préparer.

  

La nature paraît se servir des hommes pour ses desseins, sans se soucier des instruments qu'elle emploie ; à peu près comme les tyrans qui se défont de ceux dont ils se sont servis.

  

La plupart des hommes emploient la meilleure partie de leur vie à rendre l'autre misérable.

  

Emploie la bonté même envers l'homme malveillant : le mieux est de fermer la gueule du chien avec une bouchée.

  

Nous vivons une époque où l'on se figure qu'on pense dès qu'on emploie un mot nouveau.

  

Le coeur, le coeur ? On emploie souvent ce mot, qui dit si bien ce qu'il ne veut pas dire.

  

Il faut croire que l'homme a voulu vivre en société, puisque la société existe, mais aussi, depuis qu'elle existe, l'homme emploie une bonne part de son énergie et de son astuce à lutter contre elle.

  

Le sage ne s'afflige jamais des maux présents, mais emploie le présent pour en prévenir d'autres.

  

Un intellectuel est un homme qui emploie plus de mots qu'il n'en faut pour dire plus qu'il n'en est.

  

Il existe deux sortes d'avocats : ceux qui s'emploient à faciliter la vie des autres - et les parasites.

  
content top