content top

Recherche mot : ecrivain

Sa prescience est totale, car je jure ne jamais lui avoir enseigné que toujours le livre est plus précieux qu'un journal et qu'un journaliste n'est pas un écrivain, même s'il aime à le faire accroire.

  

Qu'est-ce que c'est qu'un écrivain de droite ? Je vous raconte, je connais un peu, moi qui n'ai jamais écrit une ligne, mais qui les lis. Un écrivain de droite a d'abord une posture philosophique : il est contre les Lumières. Il a une posture historique : il est contre la Révolution française. À cet égard, il est un anti-moderne. Il a une position ou une posture existentielle : il est pessimiste. Religieuse : il croit au pêché originel. Et puis il a un style : la vitupération, l'imprécation, le style sublime.

  

Quand un écrivain s'engage dans la politique, il doit le faire en tant que citoyen, en tant qu'être humain, et non pas en tant qu'écrivain.

  

L'écrivain est soit un ermite, soit un délinquant guidé par sa culpabilité, soit les deux... Souvent les deux.

  

Un écrivain ne choisi pas ses thèmes, ce sont les thèmes qui le choisissent.

  

Les mots ne doivent être que le vêtement, sur mesure rigoureuse, de la pensée. Il n'y a pas de synonymes. Il n'y a que des mots nécessaires, et le bon écrivain les connaît. Les mots sont la monnaie d'une phrase. Il ne faut pas que ça encombre.

  

C'est la faiblesse de presque tous les écrivains qu'ils donneraient le meilleur d'eux-mêmes et ce qu'ils ont écrit de plus propre pour obtenir un emploi de cireur de bottes dans la politique.

  

L'écrivain est à l'écoute des mots qui tracent son avenir.

  

Un historien est un écrivain qui s'occupe de choses qui ne sont pas de son âge.

  

L'écrivain doit accepter avec orgueil de porter sa propre date, sachant qu'il n'y a pas de chef-d'oeuvre dans l'éternité, mais seulement des oeuvres dans l'histoire.

  

On ne peut pas être écrivain tant qu'on est un personnage.

  

Ne pas pouvoir être imité : c'est le meilleur signalement négatif que je connaisse du bon écrivain.

  

Ce n'est pas pour devenir écrivain qu'on écrit. C'est pour rejoindre en silence cet amour qui manque à tout amour.

  

Il n'est pas nécessaire pour l'écrivain de dévorer un mouton entier pour être capable d'en dire le goût. Il lui suffit de manger une côtelette.

  

Il y a deux époques dans la vie d'un écrivain : la première, où il parle de lui, et la seconde, où il parle de lui-même.

  
content top