content top

Recherche mot : economie

Imbriqués les uns dans les autres, l'Etat, la société et l'économie forment un continuum.

  

Imbriqués les uns dans les autres, l'Etat, la société et l'économie forment un continuum.

  

L'école doit donc permettre d'apprendre ce qui est utile au bonheur du plus grand nombre avec une économie de moyens et un moindre coût intellectuel.

  

Notre économie tourne à la frustration, à l'insécurité plutôt qu'à la sérénité, au bruit plutôt qu'au calme, au manque plutôt qu'à la plénitude.

  

Le tout-venant politicien est d'une pusillanimité sans nom, incapable de penser les choses dans leurs nuances, manipulant des objets comme "France", "les Français", "l'avenir", "l'économie", "l'emploi", sans en avoir l'ombre d'une représentation mentale précise.

  

L'intérêt de l'économie de la connaissance, c'est que le savoir potentiel est infini.

  

L'intérêt de l'économie de la connaissance, c'est que le savoir potentiel est infini. Tout ce qui est matériel est fini, mais le savoir potentiel est infini, étant immatériel. Quand on partage un bien matériel, on le divise, quand on partage un bien immatériel, on le multiplie.

  

Oui bien sûr. Ce qui ne signifie pas que je sois pour la collectivisation des moyens de production. Je crois à l'économie de marché, à partir du moment où elle est contrecarrée par des valeurs non marchandes, par des solidarités humaines, et à partir du moment où le marché ne s'étend pas à toutes les strates de la vie humaine. C'est un outil et pas un projet.

  

On a dit qu’en économie politique, il ne fallait s’en rapporter qu’aux chiffres ; quand je vois qu’il n’y a pas d’opération détestable qu’on n’ait soutenue et déterminée par des calculs arithmétiques, je croirais plutôt que ce sont les chiffres qui tuent les états.

  

La science d’aujourd’hui encourage les vues pluralistes et nous devons dès lors lutter contre les idéologies réductrices dans les sciences humaines, l’économie ou dans la culture en général.

  

Ce n'est pas assez d'avoir de grandes qualités ; il en faut avoir l'économie.

  

Internet sera à l'économie du 21ème siècle ce que l'essence fut au 20ème siècle. La puissance des ordinateurs c'est l'essence d'internet.

  

L'effet le plus essentiel de l'élégance est de cacher les moyens. Tout ce qui révèle une économie est inélégant.

  

Il ne faut dépenser le mépris qu'avec une grande économie, à cause du grand nombre de nécessiteux.

  

La fortune a pour main droite l'habileté et pour main gauche l'économie.

  
content top