content top

Recherche mot : droit

L'égalité est une revendication étroitement corrélée à la conservation de l'écosystème. D'abord, parce qu'elle refuse les conséquences de la propriété privée des biens communs naturels, le droit d'user et d'abuser qu'elle implique, alors qu'ils sont essentiels à la reproduction de la vie de chaque individu.

  

Révolution ! Le mot fait peur. Pourquoi ? Avons-nous à nous plaindre de celle de 1789 ? Elle a fondé l'ère moderne, selon le mot de Goethe. Nous lui devons notre identité républicaine et l'avènement de l'ère des droits de l'homme.

  

D'aucuns s'alarment des êtres humains qui passent les frontières sans droit d'entrée. Moi, ce sont les marchandises que je veux bloquer. Les marchands qui voudront continuer à passer devront montrer "pattes vertes"! Et les autres ? "Qu' ils s'en aillent tous !"

  

On veut plus de savoir et bien moins de leçons, les droits sans devoirs, le reste sans un rond.

  

De ces endroits où les solitudes se multiplient dans la multitude, on n'a qu'une envie, c'est d'en sortir ; vous n'aurez besoin que d'un sourire.

  

Et je te réponds sur la loi Gayssot qu’au nom du droit des chercheurs à chercher, des historiens à travailler sur l’Histoire, je partage tes critiques. Mais tu devrais chaque matin rendre grâce à Jean-Claude Gayssot de t’avoir élevé, ainsi que quelques autres penseurs qui exhalent une odeur de fagot sur Internet, à la dignité de martyr de la liberté d’expression !

  

L'ivresse absolue, celle qui métamorphose le buveur en objet ivre mort, est un attentat contre la bipédie à l'endroit même de ses symboles : la verticalité, la main libérée, le cerveau sollicité, le cortex développé, donc le langage, l'intelligence, la faculté de raisonner. Elle est la flaccidité contre l'homo erectus.

  

Le futur penseur du mythe de Sisyphe évolue toujours entre l'endroit tragique et l'envers hédoniste, l'absurde et la joie de vivre.

  

Je découvrais la gauche dont le caviar ouvre chacun des repas de la droite cassoulet pour les dîners très conviviaux dont les miettes sont ramassées par des domestiques.

  

Le flair est commun à tous les mammifères et seul l'homme manifeste à son endroit un a priori défavorable, comme s'il lui semblait que pour acquérir un surcroît d'humanité, il lui suffisait de dénigrer l'olfaction.

  

Le christianisme officiel n’a pas empêché la cruauté envers les animaux et n’a jamais manifesté de compassion à l’endroit des bêtes.

  

Nous ne devons ni mépriser les réformes, au nom d'une société encore lointaine, ni, à l'occasion des réformes, oublier le but dernier qui est la réintégration de la classe ouvrière dans tous ses droits par l'abolition du salariat.

  

Droit d'ingérence : l'autre nom du colonialisme moderne.

  

Le droit n'est plus au service de l'individu mais de ce qui permet de l'asservir.

  

La déraison du plus fort est toujours la meilleure : le droit n'est pas juste, ni la justice équitable

  
content top