content top

Recherche mot : dommage

Les femmes sont beaucoup plus intelligentes que les hommes et c'est dommage de les appeler le "sexe faible". Le terme "sexe fort" ou "égal" irait mieux. Respect à Olympe de Gouges ou à Théroigne de Méricourt, car elles ont su comprendre comment la Révolution aurait dû marcher.

  

Il est dommage que le temps passé à essayer de savoir s'il existe une vie après la mort ne soit pas consacré à comprendre ce qu'est la vie, et, en comprenant son immense valeur, à agir pour en faire un chef-d’oeuvre inspiré par un humanisme vivant et actif, au sein duquel la modération serait un art de vivre.

  

Toutes les dévotes se dédommagent des péchés qu'elles ne font pas par le plaisir de savoir les péchés des autres ; c'est toujours autant de pris...

  

Après dommage, chacun est sage.

  

La question du mariage et du célibat n'est que la question de savoir s'il vaut mieux être endommagé d'une façon que de l'autre.

  

L'ingéniosité en amour, c'est comme la poésie en littérature. On peut s'en passer, mais c'est dommage.

  

Dans l'extrême jeunesse, l'on est trop enclin, comme les femmes, à croire que les larmes dédommagent de tout.

  

C'est dommage que le danger soit chose au fond si dangereuse, sans quoi on s'y jetterait rien que pour éprouver cette joie puissante qui accompagne la délivrance.

  

Qu'il est dommage de n'apercevoir l'étendue de notre bonheur que lorsqu'il menace de nous quitter!

  

On est dédommagé de la perte de son innocence par celle de ses préjugés.

  

Le profit de l'un est le dommage de l'autre.

  

Dommage qu'on ne connaisse ses parents que lorsqu'ils commencent à vieillir, à perdre ce qui faisait d'eux des êtres humains.

  

Il n'est au monde si grand dommage que seigneur à fol courage.

  

Le ciel ! Quel dommage qu'on ne puisse y aller qu'en corbillard.

  

Dommage que l'admiration de soi ­ qui aide à vivre ­ ne débouche que sur le mépris des autres ­ qui assombrit l'existence.

  
content top