content top

Recherche mot : divin

Notre corps nous appartient, il n'est en rien propriété divine ou machine transcendante.

  

La mort de Dieu a produit du sacré, du divin, du religieux à qui mieux mieux.

  

Je nomme puissance cette force aveugle qui n'obéit qu'à ce plan ignoré et qui n'est pas divin mais cosmique, qui nous conduit de l'être au non-être.

  

Le divin et le sacré ne doivent pas être caricaturés.

  

La vie n'est une belle aventure que lorsqu'elle est jalonnée de petits ou grands défis à surmonter, qui entretiennent la vigilance, suscitent la créativité, stimulent l'imagination et, pour tout dire, déclenchent l'enthousiasme, à savoir le divin en nous.

  

Que ce soit dans l’islam, religion de mon enfance, le christianisme ou le judaïsme, j’ai toujours entendu proclamer avec conviction que la Création est oeuvre divine. Devenu un écologiste conscient du comportement des humains à l’égard de la nature, j’ai été étonné par la passivité des religions face aux immenses profanations qui sont infligées à la Création.

  

Ajoute foi à ce qui est raconté au sujet des punitions divines, qui descendent sur des villes corrompues et des personnes tyranniques et vois comment la vérité remporte la victoire.

  

Le divin est dans l'humain.

  

L'homme qui se croit Dieu tue le dieu qu'il porte en lui. L'homme qui ne pense plus aussi loin que Dieu tue la création qu'il porte en lui. L'homme qui ne se soucie plus de sa divinité ferme la porte à sa félicité.

  

Il y a trois sortes de lois : les lois divines, les lois humaines et les lois sur les sociétés.

  

Marie est celle qui connaît le plus à fond le mystère de la miséricorde divine.

  

Chien. Sorte de divinité de substitution. Cette entité sacrée tient dans le coeur de la femme une place à laquelle nul humain de sexe mâle ne pourra jamais prétendre.

  

Trois choses annulent les décrets divins défavorables : ce sont la prière, la charité, le repentir.

  

L'amour humain ne se distingue du rut stupide des animaux que par deux fonctions divines : la caresse et le baiser.

  

Il faut se défier de la femme qui aime à se laisser dire : - je vous adore, de crainte que, prenant son rôle de divinité au sérieux, et s'autorisant de ce sacrilège, elle ne veuille encore se faire toute-puissante.

  
content top