content top

Recherche mot : desirs

Les femmes sont de trop. Trop de désirs, trop de plaisirs, trop d’excès, trop de passions, trop de débordements, trop de sexe, trop de délire. Elles mettent en péril la virilité du mâle.

  

Les femmes sont de trop. Trop de désirs, trop de plaisirs, trop d’excès, trop de passions, trop de débordements, trop de sexe, trop de délire. Elles mettent en péril la virilité du mâle.

  

L’amitié est cette coïncidence parfaite de deux désirs. Mais l’envie et la jalousie ne sont pas autre chose. La mimesis du désir est à la fois le ressort de ce que l’amitié offre de meilleur et de ce que la haine a de pire.

  

Nos désirs ne deviennent vraiment convaincants que lorsqu’ils sont reflétés par ceux des autres.

  

La vie n'est pas faite de désirs, elle est faite des actes de chacun.

  

En amitié, toutes pensées, tous désirs, toutes attentes naissent sans parole et se partagent souvent dans une joie muette.

  

La perte vraiment irréparable est celle des désirs.

  

Il y a des plaisirs pour tous les états ; bornez vos désirs, mesurez vos forces, vous serez bien ici ou vous serez mal partout.

  

C'est le lot de l'âge et de la sagesse que de ramener les désirs à un niveau de satisfaction possible.

  

Voler satisfait des désirs profonds, désirs longtemps restés insatisfaits, pour lesquels le cheval et la voiture n'ont été que des succédanés.

  

Le besoin sexuel est le plus violent de nos appétits : le désir de tous nos désirs.

  

Le tact est une délicatesse procédant de deux désirs également respectables : ne pas désobliger son prochain et ne pas se l'aliéner.

  

Nos désirs sont comme les enfants: plus on leur cède, plus ils deviennent exigeants.

  

Presque tous les désirs du pauvre sont punis de prison.

  

Deux désirs font une volonté.

  
content top