content top

Recherche mot : deborde

Les femmes sont de trop. Trop de désirs, trop de plaisirs, trop d’excès, trop de passions, trop de débordements, trop de sexe, trop de délire. Elles mettent en péril la virilité du mâle.

  

Les femmes sont de trop. Trop de désirs, trop de plaisirs, trop d’excès, trop de passions, trop de débordements, trop de sexe, trop de délire. Elles mettent en péril la virilité du mâle.

  

Partout où l'orgueil entre, il déborde; partout où il parle, il domine.

  

La dernière goutte est celle qui fait déborder le vase.

  

L'homme qui s'attache à cueillir les plaisirs comme des fleurs, est saisi par la mort qui l'emportera comme un torrent débordé emporte un village endormi.

  

L'humain déborde de résignation et possède, enfouie dans ses fibres les plus secrètes, la vocation de la douleur.

  

Mon coeur déborde de gratitude envers la musique qui, si souvent m'a consolé et qui m'a attiré de grands malheurs.

  

La casserole qu'on surveille ne déborde jamais.

  

Les êtres heureux sont graves. Ils portent en eux attentivement leur coeur comme un verre plein, que le moindre mouvement peut faire déborder ou briser.

  

Certaines larmes coulent comme une source jaillit de terre, d'autres, comme déborde une citerne.

  

Pour celui qui déborde d'enthousiasme qui est obsédé par un but, rien n'est impossible.

  

C'est la goutte (la goutte d'eau) qui fait déborder le vase.

  

Les fleuves et les femmes se livrent à des débordements: les premiers en sortant de leur lit, les secondes en y entrant.

  

On ne sait pas la jouissance que l'on a à multiplier les entreprises, à s'imaginer débordé de travail.

  

Pratiqué avec sérieux, le sport n'a rien à voir avec le fair-play. Il déborde de jalousie haineuse, de bestialité, du mépris de toute règle, de plaisir sadique et de violence ; en d'autres mots, c'est la guerre, les fusils en moins.

  
content top