content top

Recherche mot : contraire

J’ai toujours pensé que le contraire de l’amour n’était pas la haine, mais l’indifférence. Le contraire de la foi n’est pas l’hérésie, mais l’indifférence. Le contraire de l’espoir n’est pas le désespoir mais l’indifférence. L’indifférence est la fin de tout.

  

Cette tendance de plus en plus hostile à la démocratie est lourdement engagée. Elle contredit la propagande selon laquelle le capitalisme et la démocratie feraient toujours tandem. C’est le contraire. L’histoire en cours est celle de la lutte de l’oligarchie pour le pouvoir absolu.

  

Considérer comme étant égales toutes les professions n'est pas moins contraire à la réalité que l'égalitarisme individuel. La civilisation exige que les professions soient rangées socialement par ordre hiérarchique.

  

Le contraire de l’absurde n’est pas la raison mais la joie.

  

La politique de Bentham repose sur un second axiome tout aussi fallacieux : la richesse des nations produit la richesse de tous ceux qui la constituent. Or le réel prouve le contraire...

  

Freud ne voit pas sa mère nue, mais matrem nudam... Première leçon: la chose le trouble tellement que, contrairement aux autres qui en perdraient leur latin, lui, le retrouve.

  

Obéir, c'est le contraire de penser.

  

La morale qui fait sienne l'impératif du plaisir veut la production d'un style, le contraire de l'uniformité et de l'intégration dans la masse : elle est individualiste et libertaire.

  

Il existe une période où nombres des idées communes que vous teniez de vos parents, de votre milieu, de votre époque s'effritent et laissent place à un désert angoissant. N'arrêtez pas pour autant de faire votre trajet philosophique. Au contraire. C'est en continuant que vous dépasserez cet état d'inquiétude.

  

Freud ne voit pas sa mère nue mais matrem nudam... Première leçon : la chose le trouble tellement que, contrairement aux autres qui en perdraient leur latin, lui, le retrouve...

  

L'athéisme sait que la raison est limitée, le savoir immense, le connu infiniment plus petit que l'inconnu, il s'appuie sur la science qui, en nombre de domaines, en est à ses balbutiements, il admet le point d'interrogation, au contraire des croyants qui savent tout sur tout puisque ce qui est a été voulu et créé par leur dieu.

  

Depuis trente ans, certains décrètent que, pour accueillir les nouveaux venus, il faut se dépouiller de ce qui fait de nous des français. Ils s'imaginent ainsi que l'on ne peut accueillir l'autre que si l'on n'est plus qui l'on est. C'est pourtant le contraire. Si l'on prend la définition de la nation de Renan, celle-ci est une volonté politique, un plébiscite renouvelé tous les jours, qui s'appuie sur ce qu'il appelle un "legs de souvenirs".

  

Un étrange sentiment d'impuissance règne en Occident, dans le contexte d'une révolution technologique qui semblait au contraire rendre tout possible.

  

Pour amener l'adversaire à accepter un point de vue contraire à ses intérêts, la propagande doit, au préalable, créer l'atmosphère factice qui déterminera chez l'adversaire l'aberration suffisante pour qu'il se laisse duper.

  

Car contrairement à une illusion entretenue pour nous rassurer, nous ne dominons pas la nature. Comprendre et intégrer cette évidence serait une preuve de réalisme, de lucidité et d'intelligence.

  
content top