content top

Recherche mot : comparer

La réalité se révèle lorsqu’on cesse de comparer. Il y a « ce qui est » seulement quand il n’y a pas du tout de comparaison, et vivre avec ce qui est revient à être en paix.

  

Si les maris permettaient un ou deux amants à leurs femmes pour qu'elles puissent comparer, il y auraient beaucoup plus de femmes fidèles.

  

On ne saurait mieux comparer l'absurdité des demi-mesures qu'à celles des mesures absolues.

  

On peut tout faire avec un dictionnaire, un papier et un crayon. Comparer. Relier. Découvrir.

  

Comparer n'est pour l'ignorant qu'un moyen commode de se dispenser de juger.

  

Ma femme ? Je ne saurais mieux la comparer qu'à une invention française. C'est moi qui l'ai trouvée... et ce sont les autres qui en profitent !

  

Aimer, c'est ne plus comparer.

  

Il est, en toute rigueur, illégitime de comparer entre eux deux hommes non contemporains l'un de l'autre.

  

Comparer quelqu'un à un flacon de larmes.

  

O que Molière a eu raison de comparer la femme à un potage... Bien des gens désirent en manger, ils s'y brûlent la gueule, et d'autres viennent après.

  

Celui qui aime n'a pas besoin de comparer : quand la comparaison entre par la porte, l'amour sort par la fenêtre.

  

Un système vivant est un système ouvert et pourtant stable. On peut le comparer à une flamme.

  

On peut comparer la société à une salle de spectacle ; on n'y est aux loges que parce qu'on paie davantage.

  

Qui t'autorise à parler de l'absurdité d'un monde auquel tu ne peux comparer nul autre ?

  

Il n'y a rien dans le boudhisme et le christianisme qui puisse se comparer au sympathique altruisme d'une huître.

  
content top