content top

Recherche mot : comble

Le langage, loin de combler l'abîme qui sépare les êtres, creuse la distance, il met en évidence la solitude et l’impossibilité de communiquer.

  

Un avare prend pour le comble de la félicité de vivre comme un gueux afin d'enrichir son héritier.

  

Dieu ! Nul n'égale Sa Beauté et nul n'égale Sa Bonté, nul ne m'a autant Aimé et nul ne m'a autant Comblé.

  

Vraiment malchanceux celui qui cherche et ne trouve nulle part une main tendue pour l'aider à combler un besoin.

  

Recevoir le coup final dans le dos, serait le comble du déshonneur.

  

Le comble de l'orgueil, ou de l'abjection, est le comble de l'ignorance de soi-même.

  

Les enfants gâtés se plaignent sans cesse de l'existence, parce que l'habitude d'être comblés les rend incapables d'apprécier ce qu'ils possèdent.

  

Devenir cynique, voiLà le comble de la pudeur.

  

Plus quelqu'un est comblé de dons, moins il avance sur le plan spirituel. Le talent est un obstacle à la vie intérieure.

  

La civilisation crée plus de besoin qu'elle n'en comble.

  

C'est en vain qu'on cherche à remplacer Dieu. Rien ne saurait combler le vide de son absence.

  

Le comble de l'altruisme, c'est de laisser les autres s'occuper d'autrui.

  

Le bonheur c'est quelque chose d'intime, de chaud, c'est une vérité morale, quelque chose qui nous comble d'une joie unique, inoubliable et qui nous marque pour la vie.

  

Plaisir non obtenu vaut mieux que plaisir comblé.

  

La métaphysique est de fond en comble platonique.

  
content top