content top

Recherche mot : chacun

Je découvrais la gauche dont le caviar ouvre chacun des repas de la droite cassoulet pour les dîners très conviviaux dont les miettes sont ramassées par des domestiques.

  

Si chacun agissait en faveur de ce à quoi il croit, ce serait déjà un bon commencement...

  

Que chacun fasse, là où il est, ce qu'il peut faire pour éviter ce qu'il déplore.

  

On peut également y voir des slogans infantiles : « Je suis juif » dit le goy, « Je suis la police » dit celui qui, jadis, s'est fait pistonner pour ne pas faire de service militaire, « Je suis les victimes » écrit même un crétin bien vivant. Voilà les pitoyables offrandes votives d'un peuple d'enfants où chacun veut bien être n'importe quoi, sauf ce qu'il est.

  

Chacun sait pourtant, depuis le XVIIIè siècle, que la liberté de chacun s'arrête là où commence la liberté de l'autre, mais surtout que le bien commun n'est pas la somme des intérêts individuels.

  

Chacun d'entre nous a besoin de beauté comme de pain, de places pour jouer et de lieux de prière, d'endroits où la nature puisse le guérir et se réjouir, et le fortifier dans son corps et son âme.

  

Sachons que notre vie n'est pas la notre. Du berceau au tombeau, nous sommes liés les uns aux autres. Dans le passé et le présent. Et par chacun de nos crimes et chacune de nos attentions, nous enfantons notre avenir.

  

On écrit aujourd’hui assez ordinairement sur les choses qu’on entend le moins. Il n’y a si petit écolier qui ne s’érige en docteur. À voir ce qui s’imprime tous les jours, on dirait que chacun se croit obligé de faire preuve d’ignorance.

  

Il est surprenant de constater qu'une série d'affirmations dont chacune est vraie peut conduire, prises ensemble, à un résultat qu'on ne peut obtenir avec la seule vérité.

  

Il appartient à chacun d’agir à son échelle, dans les petits gestes du quotidien, à faire sa part comme le colibri.

  

Tu es fait de cent mille milliards de cellules. Nous sommes, chacun, une multitude.

  

Chacun se croit seul en enfer et c'est cela l'enfer.

  

Il n'est pas de culture à l'intérieur de laquelle chacun ne se sente "différent" des autres et ne pense les "différences" comme légitimes et nécessaires.

  

Une bonne action n'efface pas plus les mauvaises qu'une mauvaise les bonnes. Chacune mériterait sa propre rétribution.

  

Je n’aime pas l’excentricité. J’aime le réalisme et la bonne qualité. Je suis terre à terre et hors de la mode. Je ne me soucie pas la mode. J'aime plutôt me soucier de ces choses que l'on chérit, celles que chacun de nous possède et qui nous rappellent des souvenirs. Je ne jette pas mes vêtements. Ils se bonifient avec l’âge.

  
content top