content top

Recherche mot : cerveau

L'ivresse absolue, celle qui métamorphose le buveur en objet ivre mort, est un attentat contre la bipédie à l'endroit même de ses symboles : la verticalité, la main libérée, le cerveau sollicité, le cortex développé, donc le langage, l'intelligence, la faculté de raisonner. Elle est la flaccidité contre l'homo erectus.

  

Le cerveau constitue l'identité de l'être. Nous sommes notre cerveau.

  

Tout ce que l'homme pourra découvrir scientifiquement restera explicable aux générations futures. C'est le principe d' "invariance de l'explicabilité", qui décrit cette réalité selon laquelle même si chaque enfant naît avec un cerveau « frais », il est capable d'assimiler en moins d'une vie la somme de millénaires de recherche scientifique : cela signifie que toutes ces notions qui ont nécessité des siècles de recherche demeurent à la simple portée de quelques transformations mentales seulement, de notre imagination.

  

On offre gratuitement au GAFA du temps de cerveaux humains disponible.

  

Un homme sage rempli d'abord son cerveau avant de vider sa bouche.

  

De bons cerveaux viennent bons auspices.

  

Toute religion n'est que le reflet fantastique, dans le cerveau des hommes, des puissances extérieures qui dominent leur existence quotidienne.

  

L'ennui avec la télévision, c'est qu'on la regarde pour se changer les idées et qu'elle finit par nous laver le cerveau.

  

Plus tu te sers de ton cerveau, plus tu devras t'en servir.

  

Si le cerveau ne sème des blés, il plante des chardons.

  

Chaque cellule du cerveau est un petit tiroir vide à la naissance. A la mort, quelques tiroirs sont pleins, beaucoup sont coincés, d'autres enflés, mais la plupart sont toujours vides.

  

Les grosses bedaines accompagnent les maigres cerveaux ; et si des mets succulents enrichissent le corps, ils ruinent l'intelligence.

  

Le cerveau est un merveilleux organe. Il démarre au moment où vous vous levez et ne s'arrête qu'au moment où vous arrivez au bureau.

  

Dans la balance de la destinée, le muscle ne pèse jamais autant que le cerveau.

  

Pour inspecter notre propre cerveau, nous n'avons que nos propres cerveaux.

  
content top