content top

Recherche mot : bruler

Il s'agit donc de réactiver le vieux geste dont il est question dans les Actes des apôtres (19.19) : brûler les livres qu'on estime dangereux pour la fiction qu'on défend.

  

On a toujours brûlé des livres. Et, généralement, on n'a pas tardé ensuite à brûler des êtres humains.

  

Mettre la dernière main à son oeuvre, c'est la brûler.

  

Les hommes de génie sont des météores destinés à brûler pour éclairer leur siècle.

  

Le feu qui te brûlera, c'est celui auquel tu te chauffes.

  

Toutes les femmes tournent avec obstination autour de ce qui doit les brûler.

  

L'homme a deux choix : ou descendre d'Einstein, ou descendre d'un singe ! Ou cerner des vérités afin d'en brûler les âmes d'un feu éternel, ou simplement s'amuser !

  

Plutôt que de répéter sans cesse à l'enfant que le feu brûle, consentons à le laisser un peu se brûler : l'expérience instruit plus sûrement que le conseil.

  

Il vaut mieux se marier que de brûler.

  

L'art vole autour de la vérité, mais avec la volonté bien arrêtée de ne pas se brûler.

  

Dire que vous pouvez aimer une personne toute votre vie, c'est comme si vous prétendiez qu'une bougie continuera à brûler aussi longtemps que vous vivrez.

  

Prends feu avec enthousiasme et les gens viendront de loin pour te voir brûler.

  

Si on veut faire un geste symbolique, il ne faut pas brûler le drapeau, mais le laver.

  

L'enfance est un papillon qui se hâte de brûler ses blanches ailes aux flammes de la jeunesse.

  

Nous l'appelons Jeanne d'Arc et nous cherchons quelque évêque pour le faire brûler. (parlant de De Gaulle)

  
content top