content top

Recherche mot : bras

Le courage est comme un brasier endormi. Il suffit d’un peu de souffle pour qu’il s’enflamme !

  

Dans les contes pour enfants, les princesses donnent des baisers aux crapaud. Dans la vie réelle, les princesses embrassent les princes et ceux-ci se transforment en crapauds.

  

Qui baisse les bras devant l'adversité abandonne la poursuite de la sérénité.

  

Une fourmi sur le sol, tu l'écrases ; Une fourmi sur ton bras, tu la pousses doucement.

  

Notre destinée n'est pas un phénomène présent à nos regards ; elle embrasse un passé qui nous est invisible, un avenir qui l'est également.

  

Le parti de la neutralité qu'embrassent le plus souvent les princes irrésolus, qu'effraient les dangers présents, le plus souvent aussi les conduit à leur ruine.

  

Il n'est point de grand conquérant qui ne soit grand politique. Un conquérant est un homme dont la tête se sert, avec une habileté heureuse, du bras d'autrui.

  

Quand un voleur vous embrasse, comptez vos dents.

  

On nous réconcilia ; nous nous embrassâmes, et depuis ce temps-Là nous sommes ennemis mortels.

  

La voie des corps n'est justement qu'une voie ? Elle traverse des zones embrasées et débouche sur une terre promise à tous, mais presque inhabitée : celle de l'âme.

  

Le gouvernement a un bras long et un bras court ; le long sert à prendre et arrive partout, le bras court sert à donner, mais il n'atteint que les plus proches.

  

Mieux vaut grands bras que grande langue.

  

Une bonne tête vaut mieux que cent bras.

  

Dans les bras de sa mère, tout bébé est beau.

  

Le vice appuyé sur le bras du crime.(Parlant de Talleyrand et de Fouché)

  
content top