content top

Recherche mot : blessures

Il y a des blessures qui ne guérissent jamais, quand elles ne vous dévorent pas tout entier.

  

Certaines larmes sont invisibles. Mélanges de souvenirs, de blessures, de déceptions et de regrets. Des larmes que personne ne voit et qui pourtant, intimement, nous inondent et nous noient.

  

On dit souvent que le temps guérit toutes les blessures, je ne suis pas d'accord ! Les blessures demeurent intacts ; avec le temps notre esprit, afin de mieux se protéger, recouvre ces blessures de bandages et la douleur diminue, mais elle ne disparaisse jamais.

  

Avec du sarcasme, on peut seulement masquer ses blessures, sinon ses dégoûts.

  

Les blessures d'amour-propre deviennent incurables quand l'oxyde d'argent y pénètre.

  

Le temps, la patience adoucissent les plus cruelles blessures. On peut tout supporter.

  

Le plus pauvre a un pouvoir extraordinaire de guérir certaines blessures de nos propres coeurs.

  

Quand deux blessures se rencontrent elles se referment l'une sur l'autre.

  

Les femmes ont toujours pitié des blessures qu'elles n'ont pas faites elles-mêmes.

  

L'amour blesse parfois, mais il y a de ces blessures délicieuses qu'une éternité ne saurait cicatriser.

  

L'absurdité de la douleur. On ne trouve jamais les paroles opportunes, les mots sont des masques cachant les blessures.

  

Celui qui s'applique à la vengeance garde fraiches ses blessures.

  

Il est si simple de décider avec soi-même que les blessures d'amour-propre ne comptent pas. Elles ne font souffrir que si l'on veut bien.

  

Le temps ferme toutes les blessures, même s'il ne nous épargne pas quelques cicatrices.

  
content top