content top

Recherche mot : battre

N’apprenons rien et le prochain monde sera identique, avec les mêmes poids morts à soulever, les mêmes interdits à combattre…

  

Celui qui veut réussir doit apprendre à combattre, persévérer et souffrir.

  

Je suis fatigué patron, fatigué de devoir courir les routes et d'être seul comme un moineau sous la pluie... Fatigué d'avoir jamais un ami pour parler, pour me dire où on va, d'où on vient et pourquoi... Mais surtout je suis fatigué de voir les hommes se battre les uns les autres, je suis fatigué de toute la peine et la souffrance que je sens dans le monde...

  

Il y a du bon dans ce monde, et il faut se battre pour y arriver.

  

Si j’étais chômeur, je n’attendrais pas tout de l’autre, j’essaierais de me battre d’abord.

  

Il restera ma main. Comme un signe, qui te salue ou t'appelle. Qui caresse ou qui frappe. Il restera ma main, comme un mot, un message, ma douceur et ma rage. Une main. Et si je la tends, et si je la serre, sens donc battre mon coeur, comme une larme à la main.

  

Combattre ! Vaincre ! Dominer ! A quoi cela sert-il ? Gagner aujourd'hui signifie perdre demain ! Quelles valeurs peuvent donc avoir les Arts Martiaux ? La puissance physique qui fait de vous un champion du moment n'est qu'éphémère et bientôt un autre vous surpassera ! Toutes les victoires sont relatives ! Aux yeux de la Nature, être victorieux ou vaincu dans le monde des humains demeure sans valeur, à l'image du flux et de reflux de l'océan. Quelle signification peut avoir la domination des autres si nous ne sommes pas capables de nous dominer nous-mêmes ? Mais qu'y a-t-il au-delà ?

  

Ceux qui veulent combattre l'usage par la grammaire se moquent.

  

Pour me battre, il faut me battre trois fois : une fois dans l'ouverture, une fois dans le milieu de jeu, et une fois en finale.

  

Combattre maladroitement pour une juste cause vaut mieux que d'être le redoutable soldat de l'injustice.

  

Combattre pour la paix, il paraît que c'est de bonne guerre.

  

L'espoir est que les hommes puissent comprendre ce qu'est être une femme, que les femmes puissent comprendre que les hommes ne sont ni à combattre ni à soumettre. Que les hommes et les femmes puissent rester des amants.

  

Il y a deux manières de combattre, l'une avec les lois, l'autre avec la force. La première est propre aux hommes, l'autre nous est commune avec les bêtes.

  

Il est inutile de se battre pour une idée. Quand une idée est bonne, elle fait son chemin toute seule.

  

Battre les records, c'est l'idée fixe d'un véritable sportif, et il y a là comme une usurpation par le corps de cette vocation spirituelle du chrétien : se dépasser soi-même.

  
content top