Ce n'est donc pas que les diagnostics psychiatriques soient dépourvus de sens ; ce qui est grave, c'est qu'ils peuvent être utilisés et ils le sont souvent comme des assommoirs sémantiques : briser la respectabilité et la dignité d'un individu le détruit tout aussi efficacement, sinon plus, que de briser sa nuque.