content top

Recherche mot : appel

En république chacun n'est pas appelé à se contenter de défendre ce qui est bon pour lui. Il s'agit d'y décider « ce qui est bon pour tous ».

  

J'ai une tendresse particulière pour ces filles qui n'ont pas de manières. Les hospitalières, les dociles, vous les appelez les filles faciles.

  

Le moderne appelle « changement » le fait de cheminer plus rapidement sur le même chemin et dans la même direction. Le monde, au cours des trois cents dernières années, n'a guère changé que dans ce sens. La simple proposition d'un véritable changement scandalise et atterre le moderne.

  

La prolifération des parasites est appelée croissance du secteur tertiaire de l'économie.

  

Le corps du philosophe se présente donc comme un creuset où s'élaborent des expériences existentielles appelées, plus tard, à prendre forme dans des structures logiques, rigoureuses.

  

Ce que l'homme dit civilisé à fait à celui qu'il appelait barbare a été barbarie.

  

Les femmes sont beaucoup plus intelligentes que les hommes et c'est dommage de les appeler le "sexe faible". Le terme "sexe fort" ou "égal" irait mieux. Respect à Olympe de Gouges ou à Théroigne de Méricourt, car elles ont su comprendre comment la Révolution aurait dû marcher.

  

Voyager appelle une ouverture passive et généreuse à des émotions générées par un lieu à prendre dans sa brutalité primitive, comme une offrande mystique et païenne.

  

Voyager appelle une ouverture passive et généreuse à des émotions générées par un lieu à prendre dans sa brutalité primitive, comme une offrande mystique et païenne.

  

Une poignée seulement résiste aux appels de la sirène pour préférer une plus grande liberté, même s'il faut la payer d'une moins grande sécurité ou d'une moindre visibilité sociale.

  

L'adolescence d'ailleurs est appelée "âge bête" par incompréhension : c'est justement l'âge où l'on découvre notre pouvoir de désinstaller des applications parentales, de penser par nous-mêmes, d'être le maître de notre vie mentale.

  

Travailler dur pour quelque chose que l'on aime, cela s'appelle de la passion.

  

Peut-on déplorer le chômage de masse et appeler de ses voeux l'ouverture des frontières à une mondialisation qui nous met en concurrence avec des pays dépourvus de droits sociaux ?

  

Depuis trente ans, certains décrètent que, pour accueillir les nouveaux venus, il faut se dépouiller de ce qui fait de nous des français. Ils s'imaginent ainsi que l'on ne peut accueillir l'autre que si l'on n'est plus qui l'on est. C'est pourtant le contraire. Si l'on prend la définition de la nation de Renan, celle-ci est une volonté politique, un plébiscite renouvelé tous les jours, qui s'appuie sur ce qu'il appelle un "legs de souvenirs".

  

La vraie intégration c’est quand les catholiques appelleront leur enfant Mohamed, là c’est plus intéressant !

  
content top