content top

Recherche mot : aille

A l'eau pour les abstèmes et du vin pour les jouisseurs. Le médoc de Kant et son élection pour le cabillaud, l'eau de source et les claires fontaines, le lait caillé et les fruits frais de Rousseau.

  

Là où deux êtres se regardent, avant même de se parler, le pouvoir travaille la relation, la mine, la détermine.

  

Il m'est odieux de suivre... autant que de guider d'ailleurs.

  

Toute sécession vise toujours à recréer ailleurs ce avec quoi elle a décidé de rompre ici.

  

Il faut aimer ce qui advient. "Amor Fati" : "Aime ton destin". Voilà ma formule pour tout chose. C'est d'ailleurs la formule du bonheur... Du moins la conjuration du malheur. C'est la plus haute sagesse.

  

Quand le philosophe digne de ce nom travaille, le prêtre recule.

  

L’essentiel consiste à jouir de l’instant, à demander au présent ce qu’il peut donner, et rien d’autre. […] L’hédonisme célèbre l’instant et se défie du passé ou du futur : aller chercher ailleurs que dans cette dimension ponctuelle du temps les occasions de jubiler, voilà une erreur.

  

Mon corps paraissait s'échapper d'une faille pratiquée au rasoir sur ce que je ressentais comme le revers de mon cœur. La béance absorbait ma chair, mon sang et tout ce qui aurait pu se présenter sous forme d'âme.

  

Et là où j’excelle c’est dans l’acharnement au travail. Vous savez, pendant que l’autre gars dort ? Moi je travaille.

  

L'adolescence d'ailleurs est appelée "âge bête" par incompréhension : c'est justement l'âge où l'on découvre notre pouvoir de désinstaller des applications parentales, de penser par nous-mêmes, d'être le maître de notre vie mentale.

  

Opposer science et conscience, ou science et spiritualité, c'est opposer des modules fondamentaux de notre être, et susciter en nous une guerre civile dont nous ne sortirons jamais gagnants. Opposer science et spiritualité reviendrait à opposer nos deux mains, qui sont censées travailler ensemble.

  

Travailler dur pour quelque chose que l'on aime, cela s'appelle de la passion.

  

Je pense que les religions monothéistes sont très sévères avec l'homosexualité parce que à l'époque il y avait très peu de monde sur la terre. Et je pense que d'ailleurs, c'est une de, comme ça, de mes idées, que la tolérance moderne entre guillemets pour l'homosexualité vient de la surpopulation actuelle.

  

La violence des faits est telle, d’ailleurs, qu’il faut se les raconter encore et encore pour se dire qu’il ne s’agit pas d’un fantasme. Pour se persuader que le réel a bien eu lieu.

  

Nous avons tous besoin de modèles, de nous identifier à d'Artagnan, Cyrano ou Julien Sorel. Si l'école ne leur donne pas cette possibilité-là, nos jeunes iront chercher leurs modèles ailleurs, dans les jeux vidéo, les blockbusters américains et au sein de l'État islamique. Il faut redonner du sens et développer un humanisme nouveau, c'est-à-dire une très haute idée de ce qu'est l'être humain et de ce que doit être sa vie.

  
content top