content top

Recherche mot : absolue

L'ivresse absolue, celle qui métamorphose le buveur en objet ivre mort, est un attentat contre la bipédie à l'endroit même de ses symboles : la verticalité, la main libérée, le cerveau sollicité, le cortex développé, donc le langage, l'intelligence, la faculté de raisonner. Elle est la flaccidité contre l'homo erectus.

  

Une seule expérience absolue, à propos de n'importe quoi, et vous faites, à vos propres yeux, figure de survivant.

  

On ne saurait mieux comparer l'absurdité des demi-mesures qu'à celles des mesures absolues.

  

Il n'existe que deux choses infinies, l'univers et la bêtise humaine... mais pour l'univers, je n'ai pas de certitude absolue.

  

On ne fait pas assez attention aux passions amoureuses des enfants ; elles sont pourtant les plus absolues, les plus exclusives...

  

La mort comme tremplin d'une espérance absolue. Un monde où la mort ferait défaut serait un monde où l'espérance n'existerait qu'à l'état larvé.

  

La liberté aussi peut corrompre, et la liberté absolue peut corrompre irrévocablement.

  

La seule chose absolue dans un monde comme le nôtre, c'est l'humour.

  

La volonté absolue ne consent pas au mal ; mais la volonté y consent dans la mesure où elle craint, par refus, de tomber dans un plus grand malheur.

  

Quand on sait de façon absolue que tout est irréel, on ne voit pas pourquoi on se fatiguerait à le prouver.

  

C'est dans l'absolue ignorance de notre raison d'être qu'est la racine de notre tristesse et de nos dégoûts.

  

D'où vient que la même heure paraît à la fois si longue et si courte à deux êtres à qui la nature l'a délivrée comme une quantité absolue ?

  

La sincérité absolue ne peut conduire qu'à l'immobilité ou à la folie.

  

Il n'y a pas de cause d'erreur plus fréquente que la recherche de la vérité absolue.

  

Deux choses sont infinies : l'univers et la bêtise humaine, en ce qui concerne l'univers, je n'ai pas acquis la certitude absolue.

  
content top