content top

Vaclav Havel

Le temps politique est un temps différent de celui que nous vivons dans le quotidien.

  

N'est-il pas vrai que pour chaque citoyen - et doublement pour les hommes politiques - l'essentiel est et devrait être finalement que la vie soit plus belle, plus intéressante, plus lumineuse et plus supportable ?

  

La vie est plus qu'une simple application des connaissances scientifiques sur la vie. La vie sociale n'est pas une machine construite d'après un dessin.

  

Aucun jeu ne peut se jouer sans règles.

  

L'élément tragique pour l'homme moderne, ce n'est pas qu'il ignore le sens de sa vie, mais que ça le dérange de moins en moins.

  

Les droits de l'homme sont universels et indivisibles.

  

La scène politique attirera toujours des aventuriers irresponsables, des ambitieux et des escrocs, on ne cessera pas si facilement que cela de détruire notre planête.

  

Il faut apprendre partout où c'est possible.

  

Le sens de la réalité n'exclut pas une orientation morale mais au contraire l'accompagne.

  

La vraie politique est simplement le service du prochain.

  

La science peut mener à la découverte de l'énergie atomique mais elle ne peut pas nous préserver d'une catastrophe nucléaire.

  

L'indépendance n'est pas un état de choses. C'est un devoir.

  

Ballotté, manipulé, automatisé, l'homme perd peu à peu la notion de son être.

  

Le travail est toujours personnel et on ne le fait bien qu'à condition de savoir à quoi il sert et d'en voir les résultats. Et ce n'est qu'à cette condition qu'on peut arriver à l'aimer.

  

La violence engendre la violence. C'est pourquoi la plupart des révolutions se sont perverties en dictatures.

  
content top