content top

Thomas Szasz

La médecine est une science naturelle. La psychiatrie est une science morale.

  

Tout jugement est sujet à l'erreur.

  

Il n'y a pas d'action visant à atteindre un but, il n'y a que des comportements déterminés par des causes.

  

Être humain, c'est avant tout un concept moral et psychologique.

  

Quand des individus veulent en exclure d'autres de leur milieu, ils leur appliquent des étiquettes infamantes.

  

Le langage à trois fonctions principales : transmettre une information, induire un état et pousser à l'action.

  

Les hommes désirent la liberté, mais en même temps, ils la craignent.

  

La psychiatrie est liée de manière beaucoup plus intime à la morale que ne l'est la médecine en général.

  

L'oppresseur dispose d'une rhétorique justificative par laquelle il cache sous une fausse représentation ses buts véritables et les méthodes qu'il emploie pour les atteindre.

  

Tout individu est "quelqu'un". Il ne peut demeurer non classé. L'individu éclectique dans ses choix et dans sa conduite, impossible à ranger dans les cases de la société, devient un objet de soupçon et de méfiance.

  

Ce n'est donc pas que les diagnostics psychiatriques soient dépourvus de sens ; ce qui est grave, c'est qu'ils peuvent être utilisés et ils le sont souvent comme des assommoirs sémantiques : briser la respectabilité et la dignité d'un individu le détruit tout aussi efficacement, sinon plus, que de briser sa nuque.

  

Ceux qui sont habitués à être surveillés vivent comme s'ils étaient sur une scène ; ils ont appris à se cacher sous un masque impersonnel. Seuls, sans public, sans surveillance, ils se rencontrent eux-mêmes, et, ayant rencontrés un fantôme, ils sont terrifiés.

  

La collectivisation de l'homme, par des moyens politiques ou psychiatriques, équivaut toujours à ceux-ci : les individus transformés en chose peuvent être contrôlés et manipulés par une élite technocratique.

  

La classification est un acte social. La classification des individus ou des groupes requiert la participation de trois types de personnes au moins : le classificateur, l'objet classifié et un public qui accepte ou qui rejette telle ou telle classification.

  

Un homme complètement dénué d'espoir est une impossibilité psychologique, tout comme un homme n'ayant aucun but.

  
content top