content top

Tariq Ramadan

Certaines larmes sont invisibles. Mélanges de souvenirs, de blessures, de déceptions et de regrets. Des larmes que personne ne voit et qui pourtant, intimement, nous inondent et nous noient.

  

Il restera ma main. Comme un signe, qui te salue ou t'appelle. Qui caresse ou qui frappe. Il restera ma main, comme un mot, un message, ma douceur et ma rage. Une main. Et si je la tends, et si je la serre, sens donc battre mon coeur, comme une larme à la main.

  

Les réalités d'aujourd'hui sont les rêves d'hier, les rêves d'aujourd'hui sont les réalités de demain.

  

Le courage n'est pas toujours de défier les tyrans et les dictatures, mais simplement de faire face à son miroir.

  

On ne peut piller le Tiers-monde de ses richesses et criminaliser celles et ceux qui fuient la pauvreté.

  

Quel est le plus beau cadeau dont tu es si souvent inconscient ? La santé... Quel est le plus grand rappel après le Rappel ? La maladie...

  

Ramadan : il s'agissait de s'élever spirituellement par le jeûne du coeur, on finit par s'alourdir le corps par le poids des festins.

  

Une fragilité n'est pas un défaut. C'est une qualité de l'humilité pour qui sait la cueillir, la recevoir et parfois la dépasser.

  

La force de l'arbre n'est pas la partie visible. La force de l'arbre ce sont ses racines.

  

Nul n'est plus sourd que celui qui ne veut entendre.

  

N'adorez pas la connaissance, utilisez la connaissance pour adorer Dieu.

  

Ton jugement d'aujourd'hui suspend-le, parce que demain tu ne sais pas ce que tu seras.

  

Ne devenez pas l'objet de vos émotions, mais soyez plutôt le sujet de vos décisions.

  

Un citoyen émotionnel est aussi dangereux qu'un politicien n'ayant ni idéaux ni vision.

  

Les prisons les plus dangereuses sont celles avec des barreaux invisibles.

  
content top