content top

Pierre Teilhard de Chardin

Dans le monde, l'homme est entré sans bruit.

  

L'amour est la plus universelle, la plus formidable et la plus mystérieuse des énergies cosmiques.

  

Le monde, je le sens de plus en plus, est une grande et terrible chose.

  

Nulle chose n'est compréhensible que par son histoire.

  

Il est, en toute rigueur, illégitime de comparer entre eux deux hommes non contemporains l'un de l'autre.

  

Ce qui est passé est mort et ne m'intéresse plus.

  

Tous ceux qui veulent dire une vérité avant son heure risquent de se retrouver hérétiques.

  

Tout ce qui monte, converge.

  

Ce n'est ni d'un tête-à-tête, ni d'un corps à corps que nous avons besoin mais d'un coeur à coeur.

  

L'homme-individu est essentiellement famille, tribu, nation. Tandis que l'humanité, elle, n'a pas encore trouvé autour de soi d'autres Humanités pour se pencher sur elle et lui expliquer où elle va.

  

Tout peut se reprendre et fondre en Dieu, même les fautes.

  

Quand pour la première fois, dans un vivant, l'instinct s'est aperçu au miroir de lui-même, c'est le Monde tout entier qui a fait un pas.

  
content top