content top

Pierre Choderlos de Laclos

Le scélérat a ses vertus, comme l'honnête homme a ses faiblesses.

  

L'amour est comme la médecine, seulement l'art d'aider la nature.

  

La honte que cause l'amour est comme sa douleur : on ne l'éprouve qu'une fois. On peut encore la feindre après ; mais on ne la sent plus. Cependant le plaisir reste, et c'est bien quelque chose.

  

La haine est toujours plus clairvoyante et plus ingénieuse que l'amitié.

  

Quant une femme frappe dans le coeur d'une autre, elle manque rarement de trouver l'endroit sensible, et la blessure est incurable.

  

Pour aller vite en amour, il vaut mieux parler qu'écrire.

  

A force de chercher de bonnes raisons, on en trouve ; on les dit ; et après on y tient, non pas tant parce qu'elles sont bonnes que pour ne pas se démentir.

  

Notre raison, déjà  si insuffisante pour prévenir nos malheurs, l'est encore davantage pour nous en consoler.

  

L'amour que l'on nous vante comme la cause de nos plaisirs n'en est au plus que le prétexte.

  

Une occasion manquée se retrouve, tandis qu'on ne revient jamais d'une démarche précipitée.

  

La nature n'a accordé aux hommes que la constance, tandis qu'elle donnait aux femmes l'obstination.

  

Le ridicule qu'on a augmente toujours en proportion qu'on s'en défend.

  

L'autorité illusoire que nous avons l'air de laisser prendre aux femmes, est un des pièges qu'elles évitent le plus difficilement.

  

La longue défense est le seul mérite qui reste à celles qui ne résistent pas toujours.

  

Ou vous avez un rival ou vous n'en n'avez pas. Si vous en avez un, il faut plaire pour lui être préféré, si vous n'en n'avez pas, il faut encore plaire pour éviter d'en avoir.

  
content top