content top

Paul Desalmand

Un roman doit commencer par une gifle et se terminer par un coup de poing, me dit un frère de papier.

  

Le génie ne consiste pas à découvrir des terres nouvelles mais à exploiter systématiquement, et mieux que les prédécesseurs, des terres depuis longtemps explorées.

  

Au bout de l'ultime dépouillement, l'homme découvre qu'il n'est rien d'autre qu'un sac d'excréments un peu sophistiqué et toujours prêt à crever.

  

La lecture comme l'amour est la pierre à aiguiser l'âme.

  

Une maison sans livres est une âme morte

  

On a toujours brûlé des livres. Et, généralement, on n'a pas tardé ensuite à brûler des êtres humains.

  

Les pires lecteurs sont ceux qui lisent comme on tricote. Mécaniquement, pour tuer le temps et non pour vivre. Ou pour se donner des airs.

  

L'existentialisme repose sur l'affirmation que l'homme est libre.

  

Une citation sans références est à peu près aussi utile qu'une horloge sans aiguilles.

  

Il n'y a vraiment que deux choses qui puissent faire changer un être humain : un grand amour ou la lecture d'un grand livre.

  
content top