content top

Maurice Maeterlinck

On n'a que le bonheur qu'on peut comprendre.

  

Quand on a remonté sa montre, est-ce du temps que l'on crée, ou l'heure de la mort qu'on nourrit ?

  

Quelqu'un qui, depuis sa naissance, n'aurais jamais vu la mort, à qui l'on n'en aurait jamais parlé, en aurait-il l'idée ?

  

En cherchant Dieu je le crée ; et en le créant, je deviens ce qu'il est.

  

La peur de la mort est l'unique source des religions.

  

S'il est incertain que la vérité que vous allez dire soit comprise, taisez-la.

  

Il n'y a rien qui soit plus menaçant que le bonheur, et chaque baiser qu'on donne peut éveiller un ennemi.

  

Le silence est l'élément dans lequel se forment les grandes choses, pour qu'enfin elles puissent émerger, parfaites et majestueuses, à la lumière de la vie qu'elles vont dominer.

  

Le passé est toujours présent.

  

Si les astres étaient immobiles, le temps et l'espace n'existeraient plus.

  

Si j'étais Dieu, j'aurais pitié du coeur des hommes...

  

Ils me font sourire ceux qui parlent sérieusement de leur avenir. Leur avenir est dans la tombe.

  

Il faut dire la vérité à quelqu'un qui va mourir... Il faut qu'il sache la vérité, sans cela il ne pourrait pas dormir...

  

Les vieillards ont besoin de toucher quelquefois, de leurs lèvres, le front d'une femme ou la joue d'un enfant, pour croire encore à la fraîcheur de la vie et éloigner un moment les menaces de la mort.

  

Supposer que Dieu puisse entrer dans notre entendement est le plus grand blasphème.

  
content top