content top

Marguerite Yourcenar

Un homme qui lit, ou qui pense, ou qui calcule, appartient à l'espèce et non au sexe ; dans ses meilleurs moments il échappe même à l'humain.

  

J'aime que le temps nous porte, et non qu'il nous entraîne.

  

Vous avez cru qu'il suffisait d'être parfaite pour être heureuse ; j'ai cru suffisant, pour être heureux, de n'être plus coupable.

  

Je pleurai à l'idée que la vie fût si simple, et serait si facile si nous étions nous-mêmes assez simples pour l'accepter.

  

On n'est jamais tout à fait seul : par malheur, on est toujours avec soi-même.

  

C'est toujours ainsi : nos oeuvres représentent une période de notre existence que nous avons déjà franchie, à l'époque où nous les écrivons.

  

Nous sommes tous distraits, parce que nous avons nos rêves ; seul, le perpétuel recommencement des mêmes choses finit par nous imprégner d'elles.

  

Le passé, pour peu qu'on y songe, est chose infiniment plus stable que le présent, aussi paraissait-il d'une conséquence plus grande.

  

Le courage consiste à donner raison aux choses quand nous ne pouvons les changer.

  

Je ne me tuerai pas, on oublie si vite les morts.

  

Qui serait assez insensé pour mourir sans avoir fait le tour de sa prison !

  

Tout être qui a vécu l'aventure humaine est moi.

  

Les lois sont dangereuses quand elles retardent sur les moeurs. Elles le sont davantage lorsqu'elles se mêlent de les précéder.

  

Avoir du mérite à s'abstenir d'une faute, c'est une façon d'être coupable.

  

Beaucoup d'hommes se défont, peu d'hommes meurent.

  
content top