content top

Malcolm de Chazal

Une femme qui raisonne est une femme à bout de sentiments.

  

Le Diable, c'est la quatrième dimension des églises.

  

L'orgueil est un plaisir de la nuque. La vanité est un plaisir des reins.

  

L'obstination est le parent pauvre de la volonté.

  

Il y a beaucoup à apprendre des sots, à condition que ce soit soi-même qu'on étudie en eux.

  

Si la nuit est Satan, si la lumière est Dieu, à la tombée du jour, Dieu n'est plus qu'une anecdote.

  

Pour se diriger parmi l'écueil des hommes, les femmes se servent de leurs yeux comme sextant, de leur sexe comme boussole et de leur bouche comme gouvernail.

  

Les larmes ne sont un aphrodisiaque qu'à vingt ans.

  

Les femmes aiment les hommes sérieux. Elles n'entendent pas que quiconque leur dispute le monopole des enfantillages.

  

L'utérus est une location à terme. La tombe est une propriété à vie.

  

Comme une batterie électrique, l'organisme se charge par les contrariétés et se décharge par le rire.

  

La passion sans témoins a courte vie. Roméo et Juliette, dans une île déserte, s'établiraient bien vite en ménage bourgeois.

  

Parler de sentiments à des femmes de chair est aussi offensant que parler littérature à des gens qui ont faim.

  

La souffrance ne grandit que les grands.

  

On trouvera encore des diplomates qui mentiront plus et mieux que certaines femmes, mais on n'en trouvera pas un seul qui sache mentir plus vite.

  
content top