Les femmes sont si avides d'émotions que la plupart d'entre elles préfèrent le malheur à la tranquillité.