Les accents du concerto pour piano tombaient comme une pluie d'argent, quelques notes brillantes et cristallines préparant l'averse de musique et l'orage qui allait éclater.