content top

Khalil Gibran

En amitié, toutes pensées, tous désirs, toutes attentes naissent sans parole et se partagent souvent dans une joie muette.

  

Vous êtes bon lorsque que vous marchez fermement vers votre but d'un pas intrépide. Pourtant, vous n'êtes pas mauvais lorsque vous y allez en boitant. Même ceux qui boitent ne vont pas en arrière.

  

Entre les rivages des océans et le sommet de la plus haute montagne est tracée une route secrète que vous devez absolument parcourir avant de ne faire qu'un avec les fils de la Terre.

  

Le fanatique est un orateur, sourd comme un pot.

  

Si tu es blessé par autrui, tu peux oublier la blessure. Mais si tu le blesses, tu t'en souviendras toujours.

  

N'est-il pas étrange de nous voir défendre plus farouchement nos erreurs que nos valeurs ?

  

Un arbre qui grandit dans une caverne ne porte pas de fruits.

  

Combien généreuse est la vie pour l'homme, mais combien l'homme se tient éloigné de la vie !

  

Seul est grand celui qui transforme la voix du vent en un chant que son propre amour aura rendu plus doux.

  

Les fleurs du printemps sont les rêves de l'hiver racontés, le matin, à la table des anges.

  

Fiez-vous à vos rêves, car en eux est cachée la porte de l'éternité.

  

La pensée est un oiseau d'espace qui dans la cage des mots saura peut-être déployer les ailes, mais pas voler.

  

La pitié n'est que justice amputée.

  

Votre vie quotidienne est votre temple et votre religion.

  

La tristesse est un mur élevé entre deux jardins.

  
content top