content top

Jules renard

- J'ai froid [dit le pauvre]. - C'est la saison qui veut ça, dit le riche !

  

Ces rares instants où l'on est heureux de partout.

  

Quand je donne un billet de cent francs, je donne le plus sale.

  

La femme parle toujours de son âge et ne le dit jamais.

  

La postérité ? Pourquoi les gens seraient-ils moins bêtes demain qu'aujourd'hui ?

  

Cocu : chose étrange que ce petit mot n'ait pas de féminin !

  

Avez-vous remarqué que, lorsqu'on dit à une femme qu'elle est jolie, elle croit toujours que c'est vrai ?

  

Les mots ne doivent être que le vêtement, sur mesure rigoureuse, de la pensée. Il n'y a pas de synonymes. Il n'y a que des mots nécessaires, et le bon écrivain les connaît. Les mots sont la monnaie d'une phrase. Il ne faut pas que ça encombre.

  

Le véritable auteur d'un livre est celui qui le fait publier.

  

Il voyait le moins possible de personnes qu'il pouvait, afin de s'épargner le plus possible l'ennui des enterrements.

  

Le monde appartient à ceux qui se lèvent de bonne heure, jusqu'à  l'heure où les autres se lèvent.

  

Il faut gémir, mais en cadence.

  

Amitié : mariage de deux êtres qui ne peuvent pas coucher ensemble.

  

La peur de la mort fait aimer le travail, qui est toute la vie.

  

La gloire, c'est la fumée sans feu dont on parle tant.

  
content top