content top

Jules Michelet

Une âme pèse infiniment plus qu'un royaume, un empire, parfois plus que le genre humain.

  

Le jour où la pitié devient moquerie commence un âge barbare.

  

Il n'y a point de vieille femme. Toute, à tout âge, si elle aime, et si elle est bonne, donne à l'homme le moment de l'infini.

  

Dans le progrès humain, la part essentielle est à la force vive, qu'on appelle l'homme.

  

Le style n'est que le mouvement de l'âme.

  

Le difficile n'est pas de monter, mais en montant de rester soi.

  

Chaque homme est une humanité, une histoire universelle.

  

La femme n'est pas seulement une malade, mais une blessée. Elle subit incessamment l'éternelle blessure de l'amour.

  

L'Angleterre est un empire, l'Allemagne un pays, la France est une personne.

  

Les mêmes craintes, les mêmes calamités ramènent les mêmes terreurs.

  

On ne sait pas assez combien les femmes sont une aristocratie. Il n'y a pas de peuples chez elles.

  

Le soleil de l'homme, c'est l'homme.

  

La liberté, c'est l'homme. Même pour se soumettre, il faut être libre ; pour se donner, il faut être à soi.

  

La fin suprême de la famille serait qu'entre les trois personnes il n'y eût plus ni sexe ni âge, que les fils fût le père de ses parents, l'époux de sa mère.

  
content top