content top

Jean Paulhan

Que le poète obscur persévère dans son obscurité, s'il veut trouver la lumière.

  

Qu'est-ce que l'inspiration ? C'est d'avoir une seule chose à dire, que l'on n'est pas fatigué de dire.

  

Un savant, c'est quelqu'un qui sait des choses qu'il faudrait savoir mieux que lui pour être sûr que ce n'est pas un imbécile.

  

Il est bien vrai que les gens gagnent à être connus. Ils y gagnent en mystère.

  

Qui veut se connaître, qu'il ouvre un livre.

  

Il n'y a pas une idée qui ne passe par la politique ; bien heureux si elle ne s'y arrête pas.

  

Un ami, c'est quelqu'un sur qui vous pouvez compter pour compter sur vous.

  

L'esprit est un monde à l'envers. Le clair y procède de l'obscur, la pensée y sort des mots.

  

Les machines semblent avoir été inventée pour nous éviter les fatigues, mais tous les travailleurs travaillent beaucoup plus depuis qu'ils s'en servent.

  

Si j'étais une huître, je ne cultiverais pas ma perle.

  

C'est le langage qui a besoin d'être simple et les opinions un peu compliquées.

  

Les seules libertés auxquelles nous soyons sensibles sont celles qui viennent jeter autrui dans une servitude équivalente.

  

J'espère vivre jusqu'à  ma mort.

  

Tous les critiques sont justes. Il ne reste qu'à les comprendre.

  

Tout a été dit. Sans doute. Si les mots n'avaient changé de sens; et les sens, de mots.

  
content top