content top

Jean Giraudoux

La grandeur de l'homme est qu'il peut trouver à peiner là où une fourmi se reposerait.

  

La principale difficulté avec les femmes honnêtes n'est pas de les séduire, c'est de les amener dans un endroit clos. Leur vertu est faite de portes entrouvertes.

  

On massacre d'abord une langue, puis ceux qui la parlent.

  

Aucune mâchoire de bouledogue n'est plus tenace que les doigts d'une femme qui hait.

  

Les gens ont pitié des autres dans la mesure où ils auraient pitié d'eux-mêmes. Le malheur ou la laideur sont des miroirs qu'ils ne supportent pas.

  

Les femmes ne consentent qu'à la contrainte. Mais alors avec enthousiasme.

  

Il suffit de chanter un chant de paix avec gesticulations et grimaces pour qu'il devienne un chant de guerre.

  

L'homme se tient debout sur ses pattes de derrière pour recevoir moins de pluie et pouvoir accrocher des médailles sur sa poitrine.

  

Ce qu'aiment les hommes, ce que tu aimes, ce n'est pas connaître, ce n'est pas savoir : c'est osciller entre deux vérités ou deux mensonges.

  

Pour devenir président de la République, il suffit d'être premier partout, tout le temps.

  

Les nations, comme les hommes, meurent d'imperceptibles impolitesses.

  

Les hommes ont inventé la guerre pour y être sans les femmes et entre hommes.

  

Faites défiler les vieillards d'un pays, et vous connaîtrez l'état de ses sports.

  

La rime, c'est encore le meilleur tambour.

  

C'est avec leurs mensonges du matin que les femmes font leurs vérités du soir.

  
content top