content top

Isaac Asimov

Il est surprenant de constater qu'une série d'affirmations dont chacune est vraie peut conduire, prises ensemble, à un résultat qu'on ne peut obtenir avec la seule vérité.

  

La mort d'aucun individu, parmi les humains, n'est importante. Lorsqu'on meurt et qu'on laisse une oeuvre après soi, on ne meurt pas complètement. On ne meurt pas totalement tant que demeure l'humanité...

  

Ce que vous n'avez jamais connu ne vous manque pas.

  

Il est certainement préférable que celui qui était immoral apprenne la morale dans l'adversité plutôt que celui qui était moral oublie sa morale dans la prospérité.

  

Les humains trouvent parfois une sorte de plaisir à nourrir des sentiments douloureux, à se blâmer sans raison ou même contre toute raison.

  

Ce n'est pas ce qu'on est qui compte, mais ce que l'on pense être.

  

Il est parfois utile de dire carrément ce qu'on pense surtout si l'on a la réputation d'être retors.

  

Souvent les gens prennent leurs propres lacunes pour celles de la société qui les entoure, et cherchent à réformer ladite société parce qu'ils sont incapables de se réformer eux-mêmes.

  

Pour réussir, il ne suffit pas de prévoir. Il faut aussi savoir improviser.

  

Les sacs à main des femmes étaient sans doute les seuls objets qui avaient résisté, au cours des âges, aux perfectionnements mécaniques.

  

Je n'ai pas peur des ordinateurs. J'ai peur qu'ils viennent à nous manquer.

  

La vie est agréable. La mort est paisible. C'est la transition qui est désagréable.

  

La violence est le dernier refuge de l'incompétence.

  
content top