content top

Georges Bataille

Il y a une communication plus intense dans l'échange immédiat à base de générosité que dans la jouissance immédiate.

  

Chaque livre est aussi la somme des malentendus dont il est l'occasion.

  

Les êtres sont inachevés l'un par rapport à l'autre, l'animal par rapport à l'homme, ce dernier par rapport à Dieu, qui n'est inachevé que pour être imaginaire.

  

Le coeur est humain dans la mesure où il se révolte.

  

Une femme qu'on aime guère est plus supportable si l'on fait l'amour avec elle.

  

De l'érotisme, il est possible de dire qu'il est l'approbation de la vie jusque dans la mort.

  

L'angoisse, évidemment, ne s'apprend pas.

  

Je désignerai par le mot mystère ce que d'ordinaire on appelle Dieu.

  

La littérature, je l'ai, lentement, voulu montrer, c'est l'enfance enfin retrouvée.

  

La littérature est l'essentiel, ou n'est rien.

  

L'angoisse suppose le désir de communiquer.

  

Une conscience sans scandale est une conscience aliénée.

  

En un sens le cadavre est la plus parfaite illustration de l'esprit.

  

L'apparente immobilité d'un livre nous leurre : chaque livre est aussi la somme des malentendus dont il est l'occasion.

  

De même que l'horreur est la mesure de l'amour, la soif du mal est la mesure du bien.

  
content top