content top

George Orwell

Le langage politique est destiné à rendre vraisemblables les mensonges, respectables les meurtres, et à donner l'apparence de la solidité à ce qui n'est que vent.

  

Il y a assez de causes réelles de conflits pour ne pas les accroître en encourageant les jeunes gens à se lancer des coups de pied dans les tibias au milieu de rugissements de spectateurs en furie.

  

Le discours politique est destiné à donner aux mensonges l'accent de la vérité, à rendre le meurtre respectable et à donner l'apparence de la solidarité à un simple courant d'air.

  

La façon la plus rapide de mettre fin à une guerre est de la perdre.

  

Il est des idées d'une telle absurdité que seuls les intellectuels peuvent y croire.

  

Quand un écrivain s'engage dans la politique, il doit le faire en tant que citoyen, en tant qu'être humain, et non pas en tant qu'écrivain.

  

Boris, comme beaucoup de Russes, avait la passion des échecs. Il disait que les règles en étaient les mêmes que celles de l'amour et de la guerre, et que si vous pouviez gagner à l'un, vous pouviez gagner aux autres. Mais il disait aussi que si vous pouviez gagner à l'un, vous pouviez gagner aux autres.

  

La guerre, c'est la paix, la liberté c'est l'esclavage, l'ignorance c'est la force.

  

Faire de la publicité, c'est agiter un bâton dans l'auge à cochons.

  

Les films, le football, la bière et, surtout, le jeu, formaient tout leur horizon et comblaient leurs esprits. Les garder sous contrôle n'était pas difficile.

  

Le crime de penser n'entraîne pas la mort.

  

Les meilleurs livres sont ceux qui racontent ce que l'on sait déjà .

  

Les intellectuels sont portés au totalitarisme bien plus que les gens ordinaires.

  

Les conséquences d'un acte sont incluses dans l'acte lui-même.

  

Chaque génération se croit plus intelligente que la précédente et plus sage que la suivante.

  
content top