content top

Georg Christoph Lichtenberg

Faire croire à des gens d'esprit que nous sommes ce que nous ne sommes point est plus difficile, dans la plupart des cas, que de devenir vraiment ce que l'on veut paraître.

  

On ne dort pas pour dormir, mais pour agir.

  

Le premier cas de la sagesse est de tout accuser. Le dernier : de tout concilier.

  

Il faut compter au nombre des plus grandes découvertes faites tout récemment par la raison humaine l'art de juger les livres sans les avoir lus.

  

Il en est de l'esprit comme de la musique ; plus on l'entend, plus on exige de subtiles nuances.

  

Lire, c'est emprunter ; en tirer profit, c'est rembourser sa dette.

  

Règle d'or : ne pas juger les hommes d'après leurs opinions, mais d'après ce que leurs opinions font d'eux.

  

Que l'on prêche dans les églises ne rend pas les paratonnerres inutiles.

  

Janvier est le mois où l'on offre ses meilleurs voeux à ses amis. Les autres mois sont ceux où ils ne se réaliseront pas.

  

Il est triste que l'on ne puisse voir les entrailles érudites des écrivains afin de découvrir ce qu'ils ont mangé.

  

Pour un homme, le savoir avant la vertu ; pour une femme, la vertu avant le savoir.

  

Chez la plupart des hommes, l'incroyance en une chose est fondée sur la croyance aveugle en une autre.

  

Ce qui, en ce monde, devrait être shakespearien, Shakespeare l'a déjà  en grande partie accompli.

  

Avant de blâmer, il faudrait toujours chercher à voir si l'on ne peut d'abord excuser.

  

La langue est née du bêlement de l'enfant, comme une robe française de gala est sortie de la feuille de vigne.

  
content top